Comprendre la gestuelle

Publié le 30 January 2012 15 commentaires
5/5
On nous donne souvent, dans l'étude du langage corporel, un lexique tout fait, expliquant tous nos gestes. Mais quand on comprend mieux le mécanisme corporel, qui est issu de notre cerveau, quelquefois ce dictionnaire peut paraitre superflu. Comprendre la gestuelle

Voici deux visages: quelle jeune femme trouvez vous la plus "sympathique"? Celle de gauche, ou celle de droite?

 

La photo présentée précédemment avait pour but de vous faire réfléchir et d’introduire cet article traitant de notre interprétation des sentiments d’autrui, que l’on appelle « empathie ». Et par là, j’y vois l’occasion de parler des neurones miroirs, mais j’y reviendrais.

 

Quand on soumet des personnes au test de la photo inversée, comme je l’ai fait moi même, on voit se découper deux groupes, que l’on pourrait supposer statistiquement égaux en pourcentage. Hors, on voit que plus de 80% des sujets pensent que la photo de droite est plus sympathique. Ce n’est pas le fait du hasard ! D’ailleurs, la plupart d’entres vous ont considéré que la personne de la photo de droite semblait plus amicale que celle de gauche.

Pour le test, j’ai donc pris une photo que j’ai « inversé », afin d’avoir dans un cas une inclinaison de tête à droite, et pour l’autre une inclinaison de tête à gauche. Car c’est bien là que se situe la différence : l’axe latéral de la tête est influencé par notre état d’esprit.

 

N’avez vous jamais vécu cette expérience, où vous vous attendrissiez d’un chien ou d’un chat penchant la tête ?

Instinctivement, nous sommes donc plus enclin à trouver sympathique un axe latéral gauche qu’un droit. Je préfère vous prévenir de suite : ce n’est pas parce que vous pencherez votre tête continuellement à gauche que vous aurez une meilleure vie sociale ! Ce qui joue justement sur la « séduction » au sens large, c’est l’absence de contrôle sur sa gestuelle.

 

La découverte qui influença l’étude du non-verbal, mais aussi les neurosciences, la psychologie ou l’éducation fut celle des neurones miroirs. Giacomo Rizzolatti et son équipe, dans les années 90, ont mis en évidence dans le cerveau humain, mais aussi dans celui des mammifères ou de certains oiseaux, des neurones dont la particularité était de « s’activer » lors de certains gestes. Mais le fait le plus troublant était que ces neurones « s’activaient » aussi quand on voit quelqu’un d’autre faire le même geste ! On venait, en tout cas d’un point de vue neurologique, d’expliquer l’empathie.

Globalement, comme cela fonctionne ? En schématisant un maximum, disons que depuis que nous sommes nés, nous emmagasinons de « l’information corporelle » : si vous avez un bébé dans votre entourage, vous verrez qu’il répond généralement au sourire par un sourire. Cette faculté de mimétisme, par l’activation des neurones miroirs, va bien plus loin : toujours avec ce même bébé, regardez le parent lui donnant à manger, et par le jeu de son visage et du ton de la voix, lui dire que « hummmm, c’est bon ! », et de la même manière, lui dire que « baaah c’est caca ! » en fronçant des sourcils quand le petit souhaite mettre quelque chose de sale dans sa bouche. Petit à petit, l’enfant va comprendre ce qui est bon ou ne l’est pas. L’apprentissage ne se fait pas par le discours, mais par le langage corporel : l’enfant va apprendre en fonction de l’implication de son entourage dans l’expression des émotions.

 

Pour en revenir à notre test, que cela prouve-t-il ? L’étude vidéo a montré que lorsque une personne penche la tête à gauche, c’est par bien être ou abandon. Quand elle la penche à droite, c’est par méfiance ou besoin de mise à distance. Il s’agit là d’interactions avec un interlocuteur, pas d’émotions, entendons nous bien. Ainsi, quand notre interlocuteur penche la tête à gauche, nos neurones miroirs active le même processus que si nous penchions nous même la tête, et nous fait ressentir la sympathie de la personne.

Bref, le sujet est extrêmement vaste et a plusieurs implications dans le domaine du non-verbal. Ainsi, on apprend que notre langage corporel a une influence sur autrui, car il fait fonctionner schématiquement les mêmes zones cérébrales que les nôtres. On voit aussi que notre discours doit être en concordance avec ce que notre corps exprime, en particulier avec les jeunes enfants. Enfin, cela nous permet de mieux comprendre des maladies comme Alzheimer ou l’autisme.

Noter cet article:
15 commentaires
Avatar Xavier Ristat, 08 February 2012 à 18:52:24
Merci Mesdames!
Signaler un abus
Avatar Anne Anh-Dao, 08 February 2012 à 17:45:42
Il me semble que nous sommes tous unanimes mes amis : nous aimons la clarté et la communication comme les articles de Xavier ! YES !
Signaler un abus
Avatar Juliette Mazet, 08 February 2012 à 14:45:45
J'aime aussi les explications claires.
Signaler un abus
Avatar Anne Anh-Dao, 01 February 2012 à 02:33:43
@ François : " Ce qui m'intéresse d'autant plus ce sont les explications qui amènent à une interprétation gestuelle. Je trouve en effet qu'en la matière certains auteurs sont particulièrement obscures et que les interprétations sorties du chapeau sont un peu faciles. " Voilà, tu as à ton tour admirablement tout résumé, et comme toi, je suis dans la même attente : "
C'est donc avec plaisir que je lirais vos prochains articles, en espérant qu'ils soient aussi clairs et compréhensifs. "

Mon petit doigt me dit que Xavier a entendu notre requête et va nous enchanter prochainement !
Signaler un abus
Avatar Xavier Ristat, 31 January 2012 à 23:30:03
Merci beaucoup, je vous promets très prochainement un autre article!
Signaler un abus

Déposer un commentaire

La rédaction de commentaires nécéssite d'être inscrit sur Mesacosan.


Top produits

Aller sur icoachstore
Belles fesses - Des fesses encore plus belles en 6 semaines
Coaching sportif
19.9 €
Belles fesses - Des fesses encore plus belles en 6 semaines
HIIT Séance 1
Coaching sportif
3.9 €
HIIT Séance 1
Prise de masse : La seule vérité
Coaching sportif
9.9 €
Prise de masse : La seule vérité
Sur le même thème Comment s'épanouir sous la couette
Sexualité Aller sur iCoachStore
Profil Indisponible
L'auteur : Profil Indisponible
non renseigné Plus d'infos
SUIVEZ-NOUS:


Découvrez aussi L'analyse de colorimétrie
Coaching de vie Aller sur iCoachStore