Prendre du recul

Publié le 05 June 2013 6 commentaires
5/5
"Il faut avoir le courage de changer ce qui peut être changé, la sérénité d'accepter ce qui ne peut pas l’être et la sagesse d'en voir la différence." Marc Aurèle Prendre du recul

Il nous est tous arrivé un jour ou l’autre de faire face à une situation si difficile au point qu’on n’y voit plus clair. Lorsque cela se produit, on s’inquiète, on panique et on angoisse, se demandant comment on a pu en arriver là. De plus, on est tellement pris dans nos pensées qu’on n’arrive plus à voir de solution possible pour s’en sortir. On a alors l’impression d’être dans une impasse. Pour arriver à se sortir de ce genre de situation, le meilleur moyen est de prendre du recul. Mais comment faire pour y arriver? C’est ce que nous allons tenter de démystifier ici.

 

Sortir du milieu

Que l’on fasse face à une situation problématique au travail où à la maison, la première étape pour avoir du recul sur ce qui se passe est de se retirer du milieu où se déroule cette situation. On peut alors prendre une marche pour s’aérer l’esprit, aller dans un café pour simplement décompresser ou bien aller voir un film pour se changer les idées. Parfois, lorsque la situation est plus difficile, on peut même partir en week-end ou prendre une semaine de vacances loin de tout. Le fait de sortir du milieu nous permet de prendre une distance non seulement physique de la problématique, mais aussi une distance psychologique qui nous permet d’y voir plus clair.

 

Assumez vos émotions

Dans ces moments difficiles, les émotions peuvent nous envahir. On peut chercher à les ignorer ou à les refouler par peur de ce qu’on aura l’air devant les autres et de ce qu’ils vont penser, ou tout simplement parce qu’on ne se donne pas le droit d’être faible et de se laisser aller. Cependant, plus on refoule nos émotions, plus elles s’accumulent à l’intérieur de nous, créant une souffrance intérieure de plus en plus importante. Cela fait en sorte qu’il nous est difficile de faire face à cette situation.

 

La deuxième étape pour prendre du recul est de libérer ce trop-plein d’émotions et de vous donner le droit de parler, de pleurer ou de vous fâcher si vous en sentez le besoin. Contrairement à ce que bien des gens croient, accepter de vivre ses émotions n’est pas un signe de faiblesse mais plutôt un signe de force, car vous vous donnez le droit d’être humain, d’être imparfait, de faire des erreurs, et surtout, vous vous donnez le droit d’être vous-mêmes.

 

Le lâché-prise

Parfois, lorsqu’on fait face à une problématique, on peut tenter de tout contrôler et de forcer les choses pour qu’elles fonctionnent comme on le voudrait, ce qui crée des attentes, des frustrations et des déceptions, en plus d’engendrer d’autres frictions avec les personnes autour de nous. Cependant, lorsqu’on en est rendu à forcer les choses pour qu’elles fonctionnent, c’est probablement parce qu’elles ne sont plus faites pour fonctionner. La vie est un changement continu, ce qui fait que rien n’est statique et que tout évolue. On ne peut jamais tout contrôler et parfois, lorsque certaines situations imprévues arrivent, situations qu’on pourrait considérer comme mauvaises, au fond elles nous apportent de grands changements positifs en bout de ligne.

 

Il faut donc apprendre à accepter le changement, accepter que les autres fassent leurs choix en fonction de ce qui leur convient et se concentrer sur ce qui nous convient à nous. Comme le dit si bien Marc Aurèle, "Il faut avoir le courage de changer ce qui peut être changé, la sérénité d'accepter ce qui ne peut pas l’être et la sagesse d'en voir la différence." En lâchant-prise sur le cours des événements, il est alors beaucoup plus facile de faire face aux situations qui nous arrivent et de suivre le courant de la vie.

 

Une vue d’ensemble

La prochaine étape pour prendre du recul est d’observer la situation problématique dans son ensemble. Plutôt que de se limiter à sa simple vision des choses, on peut chercher à comprendre le point de vue des autres personnes impliquées, sans juger ni critiquer. Chercher à comprendre l’autre avec compassion et empathie nous permet non seulement d’élargir notre perception, mais aussi de voir comment l’autre nous perçoit dans cette situation et quelle est notre part de responsabilité.

 

On peut aussi chercher les causes antérieures à la situation présente, c’est-à-dire la source qui a généré le conflit ou la problématique. En remontant à la source, on peut trouver quel est l’élément déclencheur et le désamorcer. C’est aussi souvent à ce moment qu’on se rend compte que tout a été généré par un élément banal qui a simplement fait boule de neige.

 

Dans d’autres cas, il n’y a pas d’autres personnes d’impliquées dans la situation ni d’événement déclencheur, comme par exemple dans le décès d’un être cher, un accident ou une catastrophe. Dans ce genre d’événement, nous n’avons aucun contrôle et somme totalement impuissant. Aller à la source et trouver l’élément déclencheur peut nous aider à mieux comprendre les circonstances. Cependant, pour arriver à avoir du recul dans ce genre de situation, l’acceptation et le lâcher-prise sont encore plus importants.

 

Le recul

Finalement, le recul nous permet de prendre une distance par rapport à la problématique, de faire face à nos émotions, de lâcher-prise sur le cours des choses pour mieux les accepter et de mieux comprendre les autres et les événements. Toutefois, le recul nous apporte une chose primordiale : il nous permet d’élargir notre champ de vision afin de trouver des solutions à notre problématique. En effet, le fait de mieux comprendre où nous nous situons par rapport aux autres, aux événements ou à la vie en général nous permet de déterminer ce qui nous convient, ce qui ne nous convient plus et de tracer nos limites. Ainsi, lorsque vient le temps de prendre une décision pour résoudre la situation, on peut alors le faire de façon à respecter nos limites et celles des autres, de trouver une solution où tout le monde y gagne, afin de passer à autre chose et repartir sur de nouvelles bases!

 

Noter cet article:
6 commentaires
Avatar Emilie Paquin, 06 June 2013 à 17:53:06
@Patrick: merci pour la référence! J'irai jeter un coup d'oeil!
Signaler un abus
Avatar Emilie Paquin, 06 June 2013 à 17:51:55
@Estrella: Je suis entièrement d'accord avec vous

"Prendre du recul permet de se mettre à distance de la situation difficile et donc de ne plus être au coeur du conflit. Ainsi, on se place comme observateur et l'on peut mieux analyser ce qu'il se passe sans être dans l'émotionnel pur."
Signaler un abus
Avatar Emilie Paquin, 06 June 2013 à 17:50:20
@Alan: merci de la référence, j'irai jeter un coup d'oeil!
Signaler un abus
Avatar patrick Onnis, 06 June 2013 à 15:16:00
Chère Emilie, ce lien peut, peut-être vous intéresser :
http://www.youtube.com/watch?v=5wjNsAKK6PM
Merci pour cet article.
Signaler un abus
Avatar Estrella Gaillard, 06 June 2013 à 01:08:35
Prendre du recul permet de se mettre à distance de la situation difficile et donc de ne plus être au coeur du conflit.
Ainsi, on se place comme observateur et l'on peut mieux analyser ce qu'il se passe sans être dans l'émotionnel pur.
Merci Emilie pour ton article de qualité :)
Signaler un abus

Déposer un commentaire

La rédaction de commentaires nécéssite d'être inscrit sur Mesacosan.


Top produits

Aller sur icoachstore
Muscler son fessier : exercices et programme d'entrainement
Coaching sportif
6.9 €
Muscler son fessier : exercices et programme d'entrainement
Comment s'épanouir sous la couette
Sexualité
19.99 €
Comment s'épanouir sous la couette
Gérer son image professionnelle - Les dress codes féminins
Coaching de vie
14.9 €
Gérer son image professionnelle - Les dress codes féminins
La famille recomposée
Coaching familial
19.99 €
La famille recomposée
Emilie Paquin
L'auteur : Emilie Paquin
Auteure et conférencière en développement personnel Emilie Paquin passionnée de développement personnel. www.emiliepaquin.ca Plus d'infos
SUIVEZ-NOUS: